La solution affacturage SOLVAFIN

solution tresorerie et affacturage solvafin

Avant de mettre en place un contrat d’affacturage il convient de réaliser une étude qui vérifiera si celui-ci peut fonctionner pleinement et apporter la trésorerie attendue.

Cet audit porte sur le cycle de facturation, sur la santé financière de vos clients, sur votre organisation interne et sur les besoins réels de trésorerie. Nous aurons besoin de quelques exemples de factures, de connaitre vos clients et nous analyserons le cycle de faturation. Les non-valeurs (avoirs, litiges, RFA) seront aussi identifiées.

 

SOLVAFIN présentera ensuite le dossier auprès de partenaires bancaires et non bancaires afin de vous apporter la meilleure solution, c’est-à-dire celle qui finance le plus, au moindre coût et qui est compatible avec votre organisation et votre activité que celle-ci soit en France ou à l’Export.

NB : Il nous est arrivé de voir en place des contrats mal calibrés qui, en plus des coûts exorbitants, n’apportaient pas du tout la souplesse attendue.

 

Il existe plusieurs types de contrats :

Le contrat « ponctuel », qui consiste à l’ouverture d’un accès internet qui permet de vendre à l’unité une ou deux factures par semaine ou par mois, en fonction de vos besoins.

Il n’y a pas d’engagement, c’est très souple par contre pas du tout adapté à des besoins significatifs et récurrents en besoins de trésorerie.

Le contrat FORFAITAIRE

Ce contrat est réservé aux petites structures (TPE), ce contrat est accessible et simple en gestion quotidienne. Il est réservé aux entreprises qui financent des montants faibles (50 K€).
Ce contrat est tarifé en fonction d’un forfait annuel (quelques centaines d’Euros) qui permet un accès au financement. L’entreprise peut parfois souscrire à ce type de contrat, sans même rencontrer un commercial de la société d’affacturage, elle souscrit en ligne et cède ses premières factures rapidement.

Le contrat CLASSIQUE

Pour les entreprises de type PMI- PME- GE- ETI il existe un contrat plus étoffé, le contrat Classique » les entreprises qui l’utilisent ont des besoins plus marqués en financement et en gestion.

Les besoins en financement sont plus clairement identifiés et les volumes de factures plus contraignants, ceux-ci sont réalisés grâce à des envois périodiques de fichiers.

Combien cela coute t’il ?

Les tarifications sont composées d’une commission d’affacturage et d’une commission de financement calé sur le taux financier Euribor 1 mois ou Euribor 3 mois par exemple, avec en sus la marge (ou spread) prise par la société d’affacturage.

Dans ces cas votre client reçoit une information de subrogation lui indiquant qu’il doit régler ces factures directement auprès de la société de Factoring, qui procèdera au lettrage et aux diverses imputations.

En sus de ces commissions, il faudra intégrer quelques frais annexes liés aux ouvertures des comptes « acheteurs » à la gestion classique, à l’émission de « Billets à Ordre » par Exemple.

L’affacturage CONFIDENTIEL

Il existe aussi une autre façon de mobiliser votre poste « clients », cette technique est identique au contrat « classique » sauf que vos clients ne sont pas informés de la mise en place de ce contrat avec le Factor, il s’agit alors d’un contrat dit « confidentiel ».

Toutes les sociétés ne sont pas éligibles à la mise en place de ce type de contrats, il est réservé aux sociétés en belle situation, qui ont une équipe de gestion très opérationnelle pour la gérer des encaissements et des relances clients car dans ce cas la gestion est laissée à l’entreprise, la société d’affacturage n’intervenant que pour le volet du financement, par contre en cas de dérive de la gestion du poste « client » le factor reprend rapidement la main.

 

L’Assurance-Crédit et l’affacturage
Comme évoqué, l’affacturage permet de se garantir contre un défaut de paiement de la part de ses clients. Si vous êtes déjà titulaire d’une police d’assurance-crédit, par un simple jeu d’avenant il est possible de nommer le factor comme bénéficiaire des indemnités. Ces ajustements permettent parfois d’optimiser votre accès au financement.

Enfin, A la marge, certains acteurs peuvent pratiquer le rachat de balances, ou l’achats de situations de travaux dans leurs prestations.

En tout état de cause, il faut se faire accompagner par SOLVAFIN pour décrypter les spécificités des différentes sociétés partenaires, leurs points forts et leurs éventuelles carences.

 

Les principaux points positifs :

  • Renforce la gestion dans l’entreprise
  • Sécurise les partenaires bancaires
  • Accès déplafonné au financement
  • Contrat qui peut être temporaire

© 2017 Solvafin - Création Clic&COM - Site internet et référencement à Caen - Mentions légales